Petitcrayon

Le plaisir de la lecture

50 nuances de folie : De quoi s’agit il vraiment ?

Petitcrayon » Actu » 50 nuances de folie : De quoi s’agit il vraiment ?

Le roman fifty Shades of Grey sorti en 2011 a fait le tour du globe en recevant des critiques positives mais aussi négatives.  Le plus étonnant est que l’adaptation de ce roman par l’industrie cinématographique a encore plus touché de publics. Même la célèbre artiste Madonna a réagi à cette saga. 

Les commentaires étaient pour la plupart négatifs. Les gens condamnaient le message de machisme, de violence domestique et de soumission qui caractérisait la relation des deux personnages principaux. Cependant, certains en redemandaient encore. Ils trouvaient que les plans montrés n’étaient pas aussi chauds que ce à quoi ils s’attendaient.

Lire également : Quelles sont les plantes d'intérieur faciles à entretenir pour les débutants ?

La relation des deux personnages dans 50 nuances de folie.

Il y a trois tomes de la saga ’50 Shades of Grey’. La première partie parle d’une jeune femme un peu naïve qui était éperdument tombée amoureuse d’un homme hyper mystérieux. Après ce tome qui raconte l’histoire du point de vue d’Anastasia Steele, les lecteurs attendaient impatiemment la suite. C’est alors que l’auteur E.L. James a sorti le second tome. 

Dans celui là, c’est autour de Christian Grey. Il raconte la chasse d’un homme avide de chair fraîche, capable de tout, qui ne refreine pas ses pulsions sexuelles. En comparant les deux tomes, les lecteurs ont été déçu. L’auteur a copié les dialogues de l’original en mettant cette fois les pensées de Christian en avant et comblant les ellipses dans sa vie. 

A lire aussi : Comment dessiner un loup ?

Ce qui se passe dans la tête de Christian Grey.

Dans cette partie, déjà à la rencontre, Christian Grey était décidé à avoir Anastasia Steele comme future soumise. Il  a immédiatement envoyé son homme de main à la traque de la jeune femme. En 48h à peine, il a obtenu tous les détails de la vie d’Anastasia : ses parents, son téléphone, son adresse, son lieu de travail et même son compte en banque. 

Christian va sur son lieu de travail pour payer du matériel BDSM. Il arrive à avoir un date avec Anastasia. C’était plutôt chaud, la jeune femme n’avait jamais senti une passion aussi ardente. Mais mademoiselle Steele va vite revenir sur terre lorsqu’elle saura que l’objet de son désir est un adepte de cuir et des fessées. Christian lui explique qu’il est trop « dangereux » pour elle .

Après cela, il lui parle d’une pratique BDSM qu’il aimerait faire avec elle. Et c’est le drame, Anastasia avoue sa virginité. Mais cela ne va pas pour autant arrêter le beau gosse milliardaire qui en redemande le lendemain après une nuit épuisante. Dès lors, Anastasia Steele deviendra sa soumise. Cela se démontre lorsqu’elle a fait l’erreur de boire un verre avec un autre homme. 

Christian était furieux et l’a puni. Christian Grey n’est pas un fantasme érotique. C’est un bel homme milliardaire avec des pulsions sexuelles prêt à tout pour les assouvir. Ainsi, Anastasia Steele et Christian se livrent au plaisir de la chair dans un nombre de positions remarquable avec des accessoires en cuir.

Les résultats des analyses de 50 nuances de folie.

Six chercheurs dont Amy E. Bonomi ont publié leur étude de la trilogie dans le Journal of Woman’s Health. Ils se sont penchés sur l’influence de 50 nuances de folie sur les jeunes femmes. Les résultats dérivés montre des traits de violences. La saga est donc une représentation d’abus émotionnel, de harcèlement et d’intimidation contre les femmes. Le roman normalise l’existence de relations comme décrit dans ses pages.

L’analyse de la relation BDSM dans la saga a été faite par le docteur en psychologie à l’université de San Francisco, Teresa Boria. Elle a expliqué que le comportement de Christian Grey est dû au fait qu’il a été maltraité depuis son enfance. Il a donc appris à gérer toutes ses relations sociales en incluant la douleur. 

La sensation de plaisir est donc associée au type de contact (impliquant des coups) que Christian a reçu au long de sa vie. Il s’est donc bloqué dans cette relation sadomasochiste dont il est incapable de sortir. Par ailleurs, les gens apprennent de ce qu’ils observent. 

Dans le cas d’Anastasia, en se soumettant, elle a pu obtenir la couche sociale souhaitée, c’est-à-dire augmentée sa capacité financière. C’est un exemple à suivre pour ceux qui voient les choses comme cela. Le roman et le film présentent un homme dominant une femme. 

L’assimilation dépend du type de spectateur et de son éducation. Une fois, montrer aux personnes avec peu d’éducation, le film pourrait être une « bombe à retardement ». Ainsi, la violence domestique est déguisée en érotique et le machisme est favorisé.

 

50 nuances de folie : De quoi s’agit il vraiment ?

Retour en haut